LE RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT
DU LIEU DE VIE ET D’ACCUEIL « LA BARBAMAISON »

Le lieu de vie a pour vocation de tendre vers l’excellence, dans la qualité de son accueil et de son accompagnement afin que chacun puisse devenir un citoyen responsable et autonome, en capacité de se réaliser.

Tous les moyens nécessaires à la réalisation de chacun sont mis à disposition sur place : cadre sécurisant, écoute et accompagnement humain, respect des individualités, soin médicaux et psychologiques, éducation de qualité, nourriture équilibrée de qualité, tenues vestimentaires adaptées à chacun, sports, loisirs et respect de la religion de chacun.

Nous mettons à disposition les moyens nécessaires à la réalisation de chacun, mais chacun est responsable des efforts à faire pour y parvenir !!

3 règles de base forment le socle de cette vie en collectivité, à l’identique de toute collectivité :

- Que chacun respecte les autres
- Que chacun se respecte individuellement
- Que chacun respecte les lieux et le matériel

1- RESPECT DE SOI

Le bien être individuel passe, selon Maslow, par la satisfaction de plusieurs besoins hiérarchisés comme suit :

 

a) Les besoins physiologiques : boire, manger, dormir et respirer.

Chacun a le choix de prendre ses repas en commun ou en individuel, mais le menu est le même pour tous, afin de respecter un besoin de diversification et d’équilibre alimentaire. Chacun doit gouter de tout. Le poisson et la viande sont les seuls aliments qui peuvent être facultatifs, par respect de l’éthique individuelle.

Les jouets, sacs et autres accessoires sont invités à rester dans les chambres, pendant les repas. Les repas sont préparés par la cuisinière du lieu de vie les veilles d’école. Les week-ends et vacances, les enfants peuvent faire à manger pour la collectivité, pour le plaisir et afin de se préparer à l’autonomie. Pour des raisons d’hygiène, la nourriture et les boissons, même achetées par les enfants, doivent être confiées aux adultes. Elles sont stockées par leurs soins, dans les lieux communs et accessibles sur demande.

En semaine, de manière générale, afin de se préparer au coucher, les enfants regagnent les chambres pour 21H. Cette organisation est modulable en fonction des âges et des activités. Les enfants sont libres d’accéder aux salles de bains de 7h à 21H.
La salle de bain et les toilettes sont des endroits accessibles par une seule personne à la fois.

Les chambres sont individuelles par nécessité d’intimité et de sécurité.

Dans le respect de la loi Française, les enfants de moins de 18 ans, ont interdiction de fumer, de quoi que ce soit, au sein du lieu de vie.

b) Les besoins de sécurité

Dans le respect des lois actuelles relatives aux mineurs, sont interdits sur le lieu :

- L’introduction d’alcool, de cigarettes, de drogue,
- La détention d’armes

Et pour la sécurité de tout le lieu de vie :
- Les briquets et allumettes.
- Les objets tranchants quels qu’ils soient.

De plus, tous les médicaments doivent être prescrits, par ordonnance médicale et délivrés par les adultes responsables. Ils sont conservés uniquement dans l’armoire à pharmacie prévue à cet effet.

Tout déplacement extérieur à la structure doit être préalablement autorisé par les adultes référents. En cas d’absence du lieu de vie, en dehors des horaires d’école et sans autorisation d’un adulte référent, une déclaration de fugue est systématiquement effectuée de suite à la gendarmerie.

Tous les soins physiques et psychiques de santé sont pris en charge par les professionnels médicaux compétents et les suivis médicaux assurés. En cas de mise en danger de l’enfant, il en sera de même.

Le lieu de vie propose un RDV avec un psychologue à chaque enfant, à son arrivée. L’enfant décide, au terme de ce premier RDV, s’il souhaite continuer ou pas un suivi, ou s’il souhaite essayer un suivi avec un autre professionnel.

En cas de suspicion de non respect du cadre de sécurité, les enfants peuvent être amenés à nous montrer le contenu de l’ensemble de leurs sacs et de leur chambre pour vérification.

Chaque enfant peut déposer son argent dans son porte monnaie, dans le coffre de la Barbamaison.
Chaque enfant est accueilli ici pour s’occuper de lui et ne sera jamais responsable des autres. Toutefois, en cas de situations anormales et/ou de mise en danger, nous demandons aux enfants de prévenir au plus vite l’adulte responsable.

Les adultes responsables sont les seuls habilités à décrocher le téléphone fixe du lieu.

Des systèmes de surveillance sont disposées dans les lieux communs pour assister les adultes responsables dans leur mission de sécurité.

c) Les besoins d’appartenance

Les parents des enfants accueillis et les membres de la famille autorisés les appellent, à heure fixe, jusqu’à une fois par semaine (l’horaire est déterminé à l’accueil de l’enfant). Si l’ ASE demande à ce que les appels soient médiatisés, un adulte responsable reste alors avec l’enfant durant la communication.

Les appels extérieurs à des relations amicales sont possibles.
L’utilisation du téléphone par les enfants doit être préalablement demandée aux adultes responsables. Les téléphones portables sont interdits sur la structure, sauf pour les enfants ayant un comportement autonome, responsable et citoyen.
Les conversations téléphoniques étant privées, elles s’effectuent en dehors du collectif.
Toute communication écrite est également prise en charge par le lieu de vie.

 

d) Les besoins d’estime de soi et d’accomplissement

De multiples activités sportives, artistiques et culturelles sont disponibles au choix sur la commune de Couhé. Un enfant qui souhaite s’inscrire à une activité s’engage à y aller du début à la fin de l’année scolaire. Avant de s’inscrire, l’enfant participe sous forme de travail léger sur le lieu de vie à hauteur de 10 % du prix annuel de son activité*.

L’accès aux infrastructures de Couhé (stades de foot, terrains de tennis, city stade...) en autonomie n’est possible que pour les enfants ayant des comportements respectueux et citoyens, reconnus et validés par les permanents du lieux de vie.

La totalité des enfants du lieu de vie participent, une heure par semaine, avec un professeur spécialiste extérieur au lieu de vie, à un atelier « Figthing » et Yoga, ainsi qu’à une animation en anglais, afin de bénéficier des outils permettant une meilleure estime d’eux-même.

Un temps individuel est organisé, au minimum chaque jour, afin d’alterner individuel et collectif.

Les adultes responsables sont disponibles en cas de besoin de soutien scolaire.

L’accès à la télévision est encadré et à l’appréciation des adultes responsables, sur les temps de repos. Les programmes regardés sont encadrés par les adultes pour la sécurité psychologique des enfants.

Chaque enfant (de plus de 12 ans) a la possibilité, s’il le souhaite sur son temps libre, de gagner de l’argent sur le lieu de vie en effectuant des travaux légers, afin de construire sa fierté et son amour de lui-même, et de se préparer à l’autonomie à venir.

*  « Travail conforme aux normes de l’Organisation internationale du Travail (OIT) : la participation des enfants à l’activité économique peut être bénéfique à condition de ne pas nuire à leur santé, à leur développement ou à leurs études. Le travail qui ne nuit pas aux études (travail léger) est autorisé à partir de l’âge de 12 ans en vertu de la Convention 138 de l’Organisation internationale du Travail (OIT).

*  Travail non conforme aux normes de l’OIT : le travail est ici défini d’une manière plus étroite et s’applique aux enfants qui travaillent dans des conditions qui enfreignent les normes susvisées. En d’autres termes, il s’agit de tous les enfants de moins de 12 ans travaillant dans l’une quelconque des branches de l’économie, des enfants âgé de 12 à 14 se livrant à des activités préjudiciables pour leur santé et de tous les enfants se livrant aux pires formes de travail des enfants. »

2- RESPECT DES AUTRES

Le sommeil des autres habitants du lieu de vie est à respecter. Ainsi, le matin, les allées-venues dans les escaliers desservant les chambres se font le plus discrètement possible.

Chacun vit ses émotions au mieux, à la seule limite qu’il ne les impose pas aux autres. Les adultes responsables sont à l’écoute et proposent un accompagnement adapté à la situation.

Les jugements de valeurs ne sont acceptés que relativement à des comportements, et en aucun cas à des individus.

En cas de débordement physique violent et dangereux, une contenance physique pourrait être effectuée pour protéger l’enfant de lui-même, et pour protéger les autres autour, jusqu’à ce qu’il retrouve un comportement sécure. Si l’enfant ne parvient pas à retrouver un mode de communication sécurisé, nous appellerions les services d’urgence compétents en la matière.

En cas de conflit entre deux enfants, les adultes responsables les accompagnent à gérer leurs différents.

Toute relation de séduction, amoureuse et/ou sexuelle est interdite entre les enfants du lieu de vie.

Chaque enfant bénéficie d’une chambre personnelle, d’une salle de bain et d’un toilette à partager dans les deux espaces distincts séparant les garçons des filles. Les chambres sont des lieux individuels et pour se faire les portes de chacune d’elles doivent être fermées. Chacun a la responsabilité d’être en tenue correcte une fois sortie de sa chambre. L’accès aux toilettes et aux salles de bains est aussi évidemment individuel, avec pour consigne la porte systématiquement fermée.

Le vol, le recel et le trafic sont strictement impossibles et interdits. Si ce geste venait à se produire, nous ferions respecter le cadre de la loi.

Tous les animaux présents sur le lieu de vie sont des animaux inoffensifs et doivent être respectés comme tels.

En cas de violence physique ou sexuelle sur un autre, après avoir isolé «l’agresseur» nous avons recours aux forces de l’ordre responsables de l’application des lois françaises.

3- RESPECT DES LIEUX ET DU MATÉRIEL

a) L’entretien des lieux

Chacun a la responsabilité de sa propre chambre et l’obligation de la maintenir dans un état de propreté. De même, chaque enfant est responsable de l’entretien de ses vêtements.

Les affaires individuelles doivent être dans les chambres individuelles afin de laisser aux lieux communs leur convivialité.

Les enfants participent aux tâches de la vie collective liées aux repas (mise et débarrassage de la table, vaisselle, etc...), à l’entretien des lieux collectifs (ménage avec la femme de ménage), au soin des animaux du lieu (nourriture, déjections...), à l’évacuation des déchets générés par le collectif (sortir les poubelles, aller à la déchetterie).

 

b) Le respect du matériel et du mobilier

Le mobilier et les bâtiments de «La Barbamaison» doivent rester dans l’état ou l’enfant les trouve en arrivant. Chaque enfant est responsable des détériorations éventuelles, et mis en responsabilité de réparer, en cas de dégradation.

Les appareils électriques et les lumières doivent être éteints après utilisation. Les portes donnant sur l’extérieur de la maison doivent être fermées en période de chauffage. Chacun est responsable d’utiliser, à tour de rôle, respectueusement et écologiquement, la machine à laver et le sèche linge mis à disposition.

Les prêts et dons de matériels et/ou vêtements, entre enfants accueillis du lieu sont possibles et supervisés par les adultes responsables. Les jeux d’argent, les paris, les jeux type « action ou vérité » sont proscrits.

 

CONSEIL DE VIE SOCIALE

Afin de faire évoluer la qualité de vie globale, individuelle et collective au sein de «La Barbamaison», un conseil de vie sociale est organisé, quand nécessaire. Durant ce conseil, chacun a le droit de s’exprimer, à tour de rôle et sans que, qui que ce soit puisse le couper, dans le respect et l’absence de jugement des autres. Les enfants et les adultes responsables peuvent être à l’initiative d’un conseil de vie sociale.

 

MISE EN RESPONSABILITÉ

Tout manquement au règlement de fonctionnement du lieu de vie, a pour conséquence une mise en responsabilité. Celle ci sert à l’enfant à prendre conscience des conséquences de ses actes. Tout manquement grave au dit règlement est communiqué aux éducateurs. En dehors des textes de loi Française qui sont applicables dans leur intégralité dans le lieu de vie, l’acceptation du dit Règlement Intérieur, est nécessaire à l’accueil de tout enfant, ainsi que par ses représentants légaux.

 

Le dit règlement intérieur évolue en fonction des expériences partagées au sein du lieu de vie, avec comme objectif systématique d’accompagner au mieux à l’autonomie, la responsabilité et la citoyenneté des enfants accueillis.

 

Le lieu de vie «La Barbamaison» accompagne des enfants dans le respect des devoirs et droits de chacun.
Si un enfant ne souhaite plus vivre au sein du lieu de vie, il en réfère à son éducateur afin de demander à être accueilli par une autre structure d’accueil lui correspondant davantage. En cas de mise en danger grave de la structure par un enfant, les permanents se réservent le droit de mettre fin à son accompagnement.

 

Chaque enfant accueilli est INVITE à la Barbamaison. De ce fait, les règles de bien séances s’appliquent.